La méthode pour surmonter sa peur et quitter son poste

J’ai déjà abordé un peu le sujet du départ dans l’épisode de mon podcast sur la reconversion professionnelle, n’hésitez pas à aller l’écouter ou le réécouter.

 

Même avec un super projet de création d’entreprise, c’est inévitable la peur est là ! Vous avez peur de ne pas faire le bon choix, peur de faire le saut dans l’inconnu, peur de déplaire à votre entourage mais vous avez surtout peur de ne pas savoir faire face si vous échouez.

Je suis désolée pour vous mais je ne vais pas vous présenter de méthode miracle pour faire disparaître votre peur de quitter votre emploi pour lancer votre entreprise. Et bien non je ne suis pas Mme IRMA et je ne vais pas vous proposer une séance pour lire votre avenir dans ma boule de cristal et pour vous garantir que vous faites le bon choix ! Pour vous garantir que votre entreprise va fonctionner! Mais je vais vous présenter quelques étapes à franchir pour vous aider à surmonter cette peur de quitter votre poste.



Positivez

 

Commencez d’abord par positivez. Stoppez tout de suite la machine qui tourne en boucle dans votre cerveau. Je vous ai dit que je n’étais pas Mme IRMA et bien vous non plus ! Donc ça ne sert strictement à rien de laisser la moulinette de la négativité tourner en boucle. Vous devez arrêter de vous projeter dans un futur négatif. Je parle bien entendu de votre futur proche. Le futur où vous devez gérer votre départ. Vous ne pouvez pas prédire les réactions de votre entourage personnel et professionnel. C’est impossible. Arrêtez donc d’imaginer les scénarios catastrophes et dites vous que les gens seront peut être simplement contents pour vous. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire de lever ce stress, donc je vous suggère de passer à l’action.



Rationalisez

 

Essayez de vous rappeler pourquoi vous voulez quitter votre emploi ? La réponse est peut-être “pour créer mon entreprise”. Donc pour aller plus loin, posez vous la question : “pourquoi je veux créer mon entreprise?”. Je vous conseille ici d’écrire la ou les réponses sur une feuille, vous avez peut être plusieurs réponses,  et d’y jeter un petit coup d’œil de temps en temps quand la moulinette de la négativité se remet en route. Le but de la manœuvre est de vous tourner vers votre futur d’une manière ultra positive. De vous visualiser dans votre entreprise et de visionner votre réussite ! Essayez, ça va déjà à coup sûr booster votre motivation et calmer votre peur parce que vous allez vous projeter au-delà de cette étape de départ.

Si vous n’êtes pas convaincue de prendre la bonne décision en partant, utilisez des méthodes très rationnelles. Vous pouvez par exemple poser par écrit les bonnes et les mauvaises raisons de quitter votre emploi. Faites une sorte de liste des pours et des contres. Et observez vos réponses, évidemment la longueur de la liste ne doit pas influencer votre choix, vous savez bien qu’il y a des choses plus importantes que d’autres donc regardez plutôt la qualité et l’importance de vos réponses.



Apprendre à affronter le regard des autres

 

Ce que je voulais vous dire aussi c’est qu’une partie de cette peur de quitter votre emploi est alimentée par la peur d’affronter le regard des autres. Vous allez dans votre projet de départ et de création d’entreprise devoir affronter le regard et le jugement de votre conjoint, de vos enfants, de vos parents, de vos amis mais aussi le regard de vos collègues avec qui vous partagez ce quotidien professionnel et vous allez devoir aussi affronter le regard de votre supérieur à qui vous allez devoir annoncer votre départ. Pouh, ça fait beaucoup de regards à affronter. Ce serait bien d’avoir une astuce pour affronter tous ces regards, vous ne trouvez pas? En fait, la clé réside dans votre clarté, plus votre projet sera clair dans votre tête, plus vous allez réussir à affronter les autres.

Pour améliorer votre clarté, vous devez commencer par vous poser les bonnes questions. 

Faites un point sur vous-même. Demandez vous qui je suis? C’est un peu d’introspection, mais je trouve que c’est le bon moment pour se poser la question. Qui je suis?

Demandez vous aussi ce que vous voulez faire? Comment voulez-vous le faire? Quand vous voulez le faire? Voyez un peu comment vous voulez organiser tout ça.

Comme d’habitude, je vous conseille de le faire par écrit. L’écrit, c’est une bonne manière de poser les choses. Et ça nous pousse aussi à avoir une meilleure clarification, à être plus nette dans notre réflexion.

Demandez vous aussi, quelle relation voulez vous conserver avec vos collègues? Comment votre projet va s’imbriquer dans votre vie privée? Ça vous permettra d’avoir des réponses claires et nettes quand votre entourage vous assommera de questions. Mais ne vous mettez pas trop la pression là- dessus, il est bien évident qu’au stade de réflexion du départ de votre emploi, votre projet n’est pas tout à fait clair et en plus il évoluera dans le temps c’est certain. Mais le but ici, c’est d’avoir une réponse à fournir à votre entourage. Pour éviter de trembler à l’idée d’annoncer tout ça. Préparer par écrit chaque annonce, chaque entretien qu’il soit professionnel avec votre chef ou personnel avec vos parents par exemple. Et rappelez-vous, pendant les séances d’annonce et de questions que c’est vous la meilleure placée pour savoir quel est votre projet d’avenir qui vous fait vibrer. Vous devez oser votre projet au-delà du regard des autres. Et puis si des personnes autour de vous, sont vraiment toxiques pour vous en ce moment de transition professionnelle, je n’ai qu’un conseil à vous donner : éviter les ! Ce sera mieux pour vous et si vous avez envie de conserver une relation avec ces personnes, voyez les plus tard, concentrez vous sur votre projet et sur les personnes qui croient en vous.



Les bouées de sauvetage

 

Ensuite pour continuer de vous aider à lever cette peur de quitter votre poste.

Vous devez mettre en place des bouées de sauvetage. Juste au cas où le navire coule ! Ces bouées vont vous permettre de vous rassurer et d’aller de l’avant.

Vous devez vous renseigner sur toutes les manières de partir de l’entreprise : les types de congés, la démission, les licenciements, la rupture conventionnelle… vous devez également vous renseigner sur toutes les aides et tous les dispositifs dont vous pourrez bénéficier en tant qu’entrepreneuse.

Par exemple, si vous voulez conserver la bouée de sauvetage de revenir dans votre entreprise si vous échouez dans l’entrepreneuriat, vous pouvez l’envisager. J’ai eu l’exemple d’une personne que j’ai accompagnée qui a commencé par un congé sabbatique et qui vient d’enchaîner sur un congé création d’entreprise. Ça lui fait 36 mois en tout pour lancer et tester son projet sans avoir à démissionner et être certaine de pouvoir reprendre son poste ultérieurement. Bien sûr, pendant ces 36 mois elle n’a plus de rémunération, mais c’est le choix qu’elle a fait : conserver la bouée de pouvoir revenir dans son job si ça ne fonctionne pas. Moi je ne trouve pas ça évident du tout, il faut vouloir y retourner après 36 mois et après toute cette évolution que vous allez vivre dans l’entrepreneuriat mais chacune doit placer ses bouées où elle en a besoin.

Moi par exemple, je n’avais pas ce besoin de bouée d’un retour éventuel dans mon emploi. J’avais besoin d’être rassurée sur ma rémunération donc j’avais besoin de toucher une indemnité compensatrice. Quand j’ai réfléchi à mon départ, j’ai donc privilégié la négociation d’une rupture conventionnelle. Je voulais avoir ce confort financier pour lancer mon entreprise. Ma bouée de sauvetage était financière. Et j’ai tout pensé et tout organisé dans ce sens. C’était la bouée qui me convenait le mieux.  J’ai eu aussi besoin de faire appel à un avocat pour m’accompagner dans ma démarche, j’avais besoin d’être épaulée et d’être rassurée sur les aspects juridiques parce que je partais aussi en tant qu’associée. Et je ne regrette pas du tout cette bouée. Vous devez bien réfléchir à ça, est ce que vous voulez conserver la sécurité de pouvoir retrouver facilement un poste en cas d’échec? Est ce que vous voulez levez le besoin financier pendant la création de votre entreprise? Est ce que vous avez besoin d’être épaulée par un conseiller professionnel… Chacune a ses priorités. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de faire. Il n’y a que la façon de faire qui vous convient.



Travailler sa confiance en soi

 

Comme dans toute étape de changement, la confiance en soi est mise à rude épreuve. Il vous faut donc travailler sur ce point là. Vous le savez, vous devez apprendre à vous affirmer. Je vous conseille d’aller écouter l’épisode 5 de ce podcast qui parle de confiance en soi, j’y ai glissé une méthode pour gagner en confiance.



Détendez vous

 

Et en attendant de vous lancer, détendez vous ! Il faut absolument vous faire plaisir, vous détendre. Et là je vous laisse choisir, un bon bain, un massage, une bonne musique, un super livre, de la sophrologie, une séance papotage et rigolade avec les copines…la liste des plaisirs peut être super longue ! Difficile à intégrer ce conseil là…einh, vous ne trouvez pas, alors que vous avez des tonnes de choses à mettre en place. Je sais. Mais faites le, c’est hyper important. Ça va vous aider à gérer votre stress, votre cerveau sera ainsi en meilleure posture pour affronter tout ce changement et pour faire les choix qui vous conviennent.

 

Rédigez un plan d’action

 

Et enfin, je vous donne ce qui m’a beaucoup aidé quand j’étais dans cette situation. J’ai rédigé un plan d’actions avec des petites actions simples et je les ai datées. J’y suis allée pas à pas. Retenez bien que l’action aide à lever les peurs et je vous le confirme, moi ça m’a énormément aidée de passer à l’action même petit pas par petit pas.



Donc vous l’avez compris préparer et penser votre départ c’est tout un cheminement, et c’est normal. Vous devez faire le deuil de votre emploi et vous devez vous projeter dans votre avenir d’entrepreneuse. Ça fait beaucoup pour un seul cerveau ! Mais vous êtes la seule responsable de votre vie et de vos actions. Vous devez  dessiner le chemin de votre avenir professionnel au fur et à mesure. La peur surgira parfois, évidemment ! et c’est bien normal mais jamais elle ne devra dicter vos choix. Et vous verrez que vos peurs vont disparaître au fur et mesure que vous allez les affronter. 


Si vous souhaitez aller plus loin, que vous n’arrivez pas à avancer dans votre projet et que vous auriez bien besoin d’un coup de pouce : je vous suggère d’accéder à la page https://www.lysi-up.fr/creermonentreprise/ où je mets à votre disposition l’indispensable pour réussir votre création d’entreprise.

Laisser un commentaire