#9 – Le stress

Bonjour à tous et bienvenue dans LYSI-coach, le podcast qui est là pour vous aider à développer votre potentiel. Je suis Aurore DIRUIT, coach certifiée et je suis ravie de vous accueillir dans ce 9ème épisode où je vais vous parler du stress.

Le stress est un vaste sujet. Je sais que ce sujet était très attendu parce qu’il est très présent dans nos vies ! Je ne vais pas vous donner de méthode miracle pour ne pas être stressé. Le stress est normal, il fait partie de la vie. Je vais par contre vous donner quelques astuces à mettre en place dans votre quotidien pour apprendre à gérer ce stress.

On va d’abord un peu décrypter ce fameux stress.

Alors le stress c’est quoi? C’est en fait une dramatisation du futur. Réfléchissez quand vous êtes dans le présent, dans l’action, vous n’êtes pas stressé. Par contre si vous commencez à imaginer ce qui va se passer, vous allez parfois dramatiser ce futur et c’est là que votre stress va monter au fur et à mesure. Si je fais le parallèle avec un acteur par exemple qui a le trac avant de monter sur scène, c’est parce qu’il s’imagine avoir un trou de mémoire ou qu’il s’imagine en train de trébucher sur scène. Par contre, une fois qu’il monte sur scène et qu’il commence à jouer, le stress va s’en aller petit à petit parce qu’il est dans l’action, il n’est plus dans la réflexion, dans la dramatisation de son futur.

Je vous disais que le stress est très présent dans nos vies. Pourquoi est- il très présent dans nos vies aujourd’hui? Et bien parce que nos vies se sont accélérées. Nous vivons aujourd’hui avec l’horloge plutôt que de faire les choses au moment qui nous correspond le plus. Même la communication s’est accélérée, on utilise le téléphone portable et reconnaissez-le ce téléphone portable est devenu un outil indispensable pour la majorité d’entre nous. Vous avez certainement eu un jour l’occasion de vous énerver, après avoir envoyé un message à quelqu’un et en attendant sa réponse et surtout en ne comprenant pas pourquoi cette fameuse réponse n’arrive pas dans la seconde ! Cette rapidité de communication est génératrice de stress. Si on réfléchit bien il y a une vingtaine d’années, si on voulait envoyer un message écrit à quelqu’un, on faisait comment? Un courrier, un fax ou éventuellement un mail pour ceux qui en avaient à l’époque … et puis on attendait bien sagement la réponse et votre interlocuteur prenait le temps de la réflexion avant de vous répondre. Il se passait un certain laps de temps entre votre message et l’arrivée de la réponse. Tout cela se faisait plus lentement et c’était donc beaucoup moins stressant qu’aujourd’hui. C’est ce qui fait d’ailleurs qu’aujourd’hui vous avez besoin d’un coach et qu’il y a 20 ans vous n’en aviez pas forcément besoin, la vie était plus lente donc on avait le temps de prendre du temps pour la réflexion. Notre environnement aussi à évoluer, il y a plus de bruit, plus de stimulations visuelles, les gens sont plus tendus, les changements dans nos vies sont plus fréquents…etc beaucoup de facteurs qui font que le stress est bien présent aujourd’hui dans nos vies. 

Vous savez également que nous sommes très inégaux face au stress. Nous sommes plus ou moins sensibles aux éléments qui nous entourent et nous avons des façons différentes d’appréhender notre environnement. Quand je dis environnement c’est au sens large du terme, c’est le lieu où vous vivez mais aussi votre entourage professionnel et votre entourage privé.

Bon ok,  vous l’avez compris, le stress est là dans nos vies. Mais il ne faut pas le prendre à la légère. Il peut y avoir des conséquences très néfastes sur votre vie. Et là encore, nous ne réagissons pas tous de la même façon. Comme le stress est très énergivore, il va parfois entraîner de la fatigue et de la somnolence. En fonction du caractère de chacun, il peut y avoir de l’agressivité ou de la fuite. Il y aura aussi des ressentis physiques : vous allez serrer les dents, contracter vos muscles, avoir mal à la tête, mal au ventre, mal au dos, perdre votre appétit ou au contraire vous jeter sur la nourriture, souffrir d’insomnie, même votre système immunitaire va se retrouver affaibli à cause de ce stress. Mais vous savez aussi que tout ce stress peut mener à des conséquences beaucoup plus graves comme la dépression, la prise de médicaments et ça va même parfois jusqu’à l’hospitalisation et le décès de la personne. Le stress est donc à prendre au sérieux. En séance de coaching, je ne néglige jamais ce point quand je sens que la personne que j’accompagne est dans le stress. Notez que si la personne est en dépression ou qu’elle fait régulièrement des crises d’angoisse, le coaching est insuffisant, la personne devra passer par le biais de la psychologie. Le coaching pourra être utilisé en complément une fois que la dépression sera derrière elle.

Donc ici dans ce podcast, je vous parle de situations stressantes, de journées stressantes et plus généralement de vie stressante.

Dans le stress, il y a aussi une notion d’enjeu qui n’est pas négligeable. Plus l’enjeu est important, plus le stress va être élevé. Il y a donc plusieurs niveaux de stress. Le 1er niveau, c’est le stress que l’on appelait avant le stress positif celui qui vous met une petite pression et qui vous aide à avancer. Par contre si le niveau monte, vous pouvez vous retrouver dans un niveau d’anxiété, puis d’angoisse et ça peut monter jusqu’à la panique. On peut très bien monter jusqu’ à ce niveau de panique ponctuellement, ça ne pose pas de problème. Vous montez jusqu’à la panique et vous redescendez pour récupérer. Aucun problème vous gérez, ça monte, ça descend. Ce qui pose problème c’est de rester dans un niveau de stress élevé et de ne jamais avoir de phase de récupération, de ne jamais descendre. Si vous restez dans un état d’anxiété permanent, que vous ne récupérez pas, vous prenez le risque de faire un burn-out. Et si vous restez dans un état d’angoisse ou de panique, vous risquez alors dans ce cas la dépression.

Mais pourquoi ce mécanisme de stress se met-il en place? Et bien c’est encore une fois votre cerveau qui déclenche cela pour vous protéger. C’est l’instinct primaire ! Et oui, c’est ce même cerveau qui indiquait à nos ancêtres “attention, il y a un Mammouth en face de toi, court, va t’en, protège toi, cache toi, parce que si tu ne fais rien tu vas y passer”. C’est ce qui a permis aux plus réceptifs de ce signal d’alarme du cerveau, de survivre. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui ce réflexe est toujours présent, face à une situation, le cerveau envoie généralement le scénario du pire. Donc quand on est dans un mode où on imagine notre futur, on a tendance à le faire avec le scénario du pire, on a tendance à dramatiser. C’est instinctif, cette dramatisation est irrationnelle ! Mais elle est à l’origine de votre stress. Prenez conscience que le stress est une pensée face aux circonstances. Et comme pour toutes les pensées, la bonne nouvelle c’est qu’on va pouvoir travailler dessus. Comme je vous le disais au début, quand vous êtes dans la représentation mentale et non dans l’action, vous gaspillez du temps et de l’énergie puisque nous avons vu que le stress est très énergivore, donc il y a une énorme consommation d’énergie avec ce stress et il ne se passe rien, vous ne passez pas à l’action et vous êtes dans le mal être. Vous êtes dans ce cas dans une boucle infernale où vous dramatisez et plus vous dramatisez moins vous avez envie d’y aller. Il faut donc travailler pour revenir dans la réalité, regarder les obstacles, les difficultés mais aussi regarder vos ressources et il faut démarrer, se mettre en action pour obtenir des résultats et sortir de cette boucle infernale de la dramatisation.

Face à ce scénario du pire, je vous donne un petit exercice que j’utilise assez régulièrement pour moi surtout quand je stresse parce qu’il faut que je passe un examen ou un entretien de certification. Et bien allez y, écrivez ce scénario du pire, vous allez ainsi vous confronter à vos peurs et puis mettez en face un scénario d’actions, demandez vous très précisément qu’est ce que je dois faire dans 15 jours? Dans une semaine? Dans 2 jours? Maintenant? Fonctionnez par petit pas pour progresser plus simplement et plus facilement et surtout pour pouvoir passer à l’action tout suite !

Comme je vous le disais le stress est une pensée, et comme pour toutes vos pensées vous avez le choix. Vous avez le choix de rester dans cette situation de stress, parce que finalement pour vous elle représente votre quotidien et que c’est votre manière de fonctionner, vous estimez que ça fait partie de votre identité, vous vous dites être une personne stressée et vous n’avez pas forcément envie d’agir pour en sortir. Si vous êtes dans ce cas, vous n’allez pas être intéressé par la suite de cet épisode. Parce que pour apprendre à maîtriser ce stress, il faut vraiment avoir l’envie de le faire, pas seulement y songer, mais vraiment ressentir le besoin de le faire.

Si je prends mon exemple, j’ai des moments de stress comme tout le monde mais je n’apprécie pas du tout ces moments-là, je n’aime pas fonctionner dans le stress cela ne me correspond pas du tout. Donc il y a des choses que j’ai mises en place pour éviter ce stress.  Je prends un exemple tout simple sur une situation de mon quotidien. Le matin tout particulièrement je déteste être stressée par l’heure. Donc je me lève suffisamment tôt pour avoir le temps de me préparer, de prendre mon petit déjeuner, pour avoir aussi le temps de gérer les demandes de dernières minutes de mes enfants et surtout pour les déposer à l’heure devant le collège sans stress. Parce que pour moi, si je commence ma journée dans le stress, quand je me mets au travail, je suis déjà épuisée! Donc je fais le choix de me lever plus tôt. Si vous faites le choix de vous lever plus tard et de gérer les préparatifs du matin dans le stress, c’est votre choix. C’est que finalement la situation vous convient et que le stress généré par ce lever tardif ne vous dérange pas tant que ça. 

Il faut que ce changement par rapport au stress soit légitime pour vous, il faut que cela vous corresponde, que cela soit en accord avec vos valeurs et avec vos besoins. Demandez vous si vous avez envie, tout simplement d’être cette personne stressée, parfois désagréable avec son entourage. Demandez-vous qui vous avez envie d’être avant d’envisager de travailler sur vous même par rapport à votre niveau de stress. Si vous ne le faites pas, vous allez aller à l’encontre de vos convictions, vous allez partir dans un stress et vous allez être improductif. Donc ça ne servira à rien. Prenez le temps de cette réflexion.

Bon passons aux choses sérieuses, qu’est que vous allez bien pouvoir mettre en place pour gérer ce stress? Vous l’avez compris ce stress est lié aux circonstances qui nous entourent et à nos choix. Vous allez donc pouvoir travailler sur vos choix et sur votre attitude à adopter face au stress.

1er conseil : Apprenez à gérer votre temps. Si vous avez l’impression d’être tout le temps débordée, vous avez certainement un stress induit par ce débordement. Donc il est très important d’apprendre à gérer votre temps. Je vous conseille d’écouter l’épisode 7 de ce podcast qui parle d’organisation. Ça pourra vous être utile.

2ème conseil : Prenez du recul

Si vous êtes énervés, votre cerveau ne sera pas disponible pour trouver les bonnes solutions à votre problème. Pour trouver une réponse constructive, prendre du recul est la seule attitude à avoir.

3ème conseil : Concentrez-vous sur votre zone d’impact.

Cela veut dire que vous devez concentrer votre énergie, votre préoccupation, vos pensées et vos actes là où vos décisions et vos actions ont un effet.

Je prends un exemple pour illustrer ça. Prenons l’agglomération de Paris qui est quasiment bouchonnée tous les jours, vous ne pouvez pas agir sur le fait qu’il y ait des bouchons ou pas, par contre vous avez la possibilité de vous organiser pour éviter ces bouchons. Vous ne pouvez pas agir sur les bouchons donc ça ne sert à rien de se stresser pour cela vous n’allez rien y changer. Mais si c’est quelque chose de stressant pour vous de vous retrouver dans le bouchons, réfléchissez à ce que vous pouvez faire évoluer, à ce que vous pouvez changer pour améliorer ça! Ne restez pas dans cette position subie, trouvez une solution !

Vous pouvez faire aussi un petit exercice sur cette zone d’impact. Retracer une journée ordinaire de votre quotidien et listez tous les facteurs de stress que vous les perceviez comme positifs (c’est à dire qu’ils vous apportent de l’énergie, de la bonne humeur) ou comme négatifs (avec de la pression, de l’inquiétude…). Un fois cette liste faite, situez ces facteurs de stress soit dans votre zone d’impact ou soit dans votre zone hors impact, celle sur laquelle vous ne pouvez pas agir). Et enfin posez vous la question qu’est ce que je pourrai faire demain pour capitaliser mon énergie? Prenez conscience que vous êtes responsable, que vous êtes capable d’agir. Et vous l’avez maintenant compris, quand on agit, on stress moins.

4ème conseil : apprenez à respirer … 

Oui je sais, ce conseil vous fait sourire. Mais dites vous bien qu’une meilleure oxygénation vous permettra de retrouver votre calme. Essayez la respiration diaphragmatique, c’est la respiration où vous gonflez le ventre à l’inspiration. Elle permet de mieux remplir les poumons. Vous allez sentir également une diminution de la tension musculaire liée au stress en pratiquant cette respiration.

5ème conseil : Adoptez une attitude positive

Si vous avez écouté l’épisode 6 sur la pensée positive, vous avez compris comment elle pouvait influencer votre vie. Donc pratiquez là, elle vous aidera à mieux accepter les circonstance et à diminuer votre stress.

6ème conseil : Soyez en forme

L’exercice physique aide à éliminer les toxines et à faire baisser le taux d’adrénaline sécrétée en situation de stress. Vous avez peut être dans votre entourage une personne qui adore aller courir après une journée de travail afin d’évacuer le stress accumulé, Cette personne peut même vous dire que c’est un passage obligé pour elle. C’est en fait un moyen de retomber en zone de récupération. Vous n’êtes bien sûr pas obligé de devenir un grand sportif, vous pouvez commencer par un peu de marche ou un peu de gym chez vous.

7ème conseil : Renoncez à l’impossible

Il est inutile de vous fixer des objectifs inatteignables. Il faut revenir dans votre zone de sécurité acceptable. Vous devez vous sentir à nouveau en sécurité, lever un peu de pression pour continuer d’avancer.

8ème conseil : apprenez à dire non

Là c’est pour vous éviter le stress lié au débordement. Ce n’est pas facile d’apprendre à dire non. Mais il vous faut essayer sur des petites choses au départ et essayer de l’étendre à des choses plus importantes par la suite. Ne dites pas “Oui”, pour ensuite stresser parce que vous n’allez pas réussir à tenir vos engagements. Retirez vous de l’esprit que dire non c’est égoïste et que cela renvoie une image d’une personne qui manque de générosité. Savoir dire non, c’est prendre soin de vous et avant de prendre soin des autres, il faut savoir prendre soin de soi. 

et enfin le 9ème conseil : parlez de vos problèmes aux autres

Ne gardez rien pour vous, sinon votre stress va augmenter. Extérioriser, confiez vous. En plus la personne à qui vous vous confiez aura peut être une idée à laquelle vous n’avez pas pensé. Par contre, prenez soin de bien choisir la personne à qui vous vous confiez.

Voilà, beaucoup de choses aujourd’hui. Mais comme je le disais au début de cet épisode, le stress c’est un gros sujet. Alors tous ces conseils, appliquez-les tranquillement, changez en douceur. Vous ne pouvez pas tout changer du jour au lendemain dans votre quotidien. Essayer d’intégrer ces conseils petit à petit et ils deviendront des habitudes avec le temps. Pensez à des choses simples au départ. Des petites choses qui peuvent être une base solide pour la suite. Ne faites rien de compliqué parce que la difficulté est stressante et ce n’est pas ce que nous voulons ! C’est très stressant de se dire que l’on va monter une montagne très élevée plutôt que de se dire “OK je dois monter là haut mais je vais d’abord faire 1er palier”. N’oubliez pas non plus que vous avez le choix et que vous avez la responsabilité d’agir sur ce stress qui est présent dans votre vie.

Je m’arrête là pour aujourd’hui, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous avez envie de réagir ou à partager ce podcast avec vos amis. N’hésitez pas non plus à m’envoyer des idées si vous voulez que je traite de certains sujets.

Merci beaucoup d’avoir écouté ce podcast jusqu’au bout. J’espère qu’il vous a plus. 

Si vous souhaitez aller plus loin, que vous n’arrivez pas à mettre en pratique ces conseils et que vous auriez bien besoin d’un coup de pouce : contactez moi pour échanger sur le sujet. Et si vous souhaitez aller encore plus loin je vous proposerai des solutions d’accompagnement qui vous correspondent.

Je vous souhaite un très bon week-end et je vous dis à vendredi prochain !

Suggestion d’application pour s’abonner au podcast

Soundcloud– Spotify – Deezer – itunes – GooglePodcast – You tube

La publication a un commentaire

  1. Amandine

    Merci pour tous ces conseils 😊

Laisser un commentaire